twitter  twitter
  • Bourses post-doctorales
    4 oct 2017 - 1 déc 2017
    lebesgue_money.png Le Centre Henri Lebesgue propose des offres de post-docs pour des chercheurs en mathématiques.

    Descriptif

    Le Centre Henri Lebesgue et ses partenaires, les Régions Bretagne et Pays de la Loire (projet DéfiMaths), lancent un appel à candidature pour l'emploi de trois chercheurs en mathématiques d'une durée de 2*12 mois.
    Les personnes recrutées effectueront leurs recherches dans un des laboratoires suivants:

    Irmar à Rennes
    LMJL à Nantes
    LMBA à Brest et Vannes
    LAREMA à Angers

    Les postes sont ouverts à tous les axes de recherche présents au sein des quatre laboratoires. Elles n’incluent pas d’obligation d’enseignement.

    Les post-docs recrutés percevront une rémunération de
    2 100,00 Euros net par mois.

    Dates limites

    L'appel à candidature post-doc est ouvert.

    Envoi du dossier de candidature : entre le 4 octobre 2017 et le 1er décembre 2017.

    Prise de fonction souhaitée : 1er septembre ou 1er octobre 2018.

    Critères d'éligibilité

    Est éligible tout titulaire d’un doctorat d’université en mathématiques, ou PhD, ou diplôme équivalent, à la date de prise de fonction. Le/a candidat/e doit soumettre un projet de recherche original, incluant une collaboration avec un ou plusieurs chercheur(s) local(aux) de l’Irmar, du LMJL, du LMBA, ou du LAREMA. Ne sont recevables que les dossiers soumis en ligne sur le serveur www.lebesgue.fr.

    Les candidats doivent remplir le formulaire en ligne où ils joindront les documents suivants:
    • CV décrivant le profil du candidat et son expérience professionnelle (liste de publications, thèmes de recherche, activités)
    • Lettre de motivation incluant le projet de recherche
    • Au moins deux lettres de recommandation, dont une du chercheur local impliqué dans le projet

    Pour plus d'information, merci de nous contacter à l'adresse post-doctorant[at]lebesgue.fr.

    Sélection

    La sélection est effectuée par le conseil scientifique du Centre Henri Lebesgue.

    Lauréats

    2017-2018
    2016-2017
    2015-2016
    2014-2015
    2013-2014

  • Bourse de master Lebesgue
    15 nov 2017 - 15 mar 2018
    lebesgue_money.png Le Centre Henri Lebesgue propose des bourses d'un montant de 10 000 € pour des étudiants de mathématiques en première année de master (M1) ou en deuxième année de master (M2) à Rennes, à Nantes, à Brest, à Angers, à Vannes.

    Critères d'éligibilité

    La bourse consiste en une allocation de 10 000€ par an. Les bourses de M1 sont ouvertes à tous les étudiants qui auront validé un niveau équivalent au L3 de mathématiques à la fin de l'année universitaire 2016-2017 et qui n'ont pas déjà débuté de master de mathématiques.
    Les candidats à une bourse M1 doivent posséder des connaissances de la langue française correspondant au niveau B1.

    Les bourses de M2 sont ouvertes à tous les étudiants qui auront validé un niveau équivalent au M1 de mathématiques à la fin de l'année universitaire 2016-2017. Les cours de M2 peuvent être dispensés en anglais.

    La bourse ne peut être combinée à aucune autre rémunération régulière.

    Contact

    Les candidats peuvent obtenir de plus amples informations sur la page : Informations.

    Dates limites

    Le prochain appel d'offre sera ouvert entre le 15 novembre 2017 et 15 mars 2018.La date limite de candidature est le 15 mars 2018.
    Les résultats du processus de sélection seront affichés sur ce site en Avril 2017.

    Candidature

    Toutes les candidatures pour la bourse de master Lebesgue se font en ligne. Les candidats doivent remplir le formulaire en ligne et attacher les documents :
    - CV
    - relevé de notes
    - lettre de motivation
    - une ou plusieurs lettres de recommandation.
    Les candidats doivent soumettre la candidature seulement quand celle-ci est complète. Seules seront prises en compte les candidatures utilisant le formulaire en ligne.

    Sélection

    La sélection sera effectuée par le comité scientifique du Centre Henri Lebesgue conjointement aux responsables des Masters. Elle sera basée sur la qualité académique du dossier.

  • Mathematic world
    23 nov 2017

    Présentation

    Le séminaire, de fréquence trimestrielle, s'adresse en priorité aux étudiants de licence. Les exposés de 45 minutes sur des sujets variés seront suivis d'un repas convivial.

    12:30 → 13:15 : exposé et questions
    13:15 → 14:00 : repas et discussions

    Lieu

    Le séminaire a lieu à l'Irmar, bâtiment 22-23, rez-de-chaussée, salle 004-006.

    Prochain exposé

    Intervenant: François Maucourant

    Sujet: Les nombres p-adiques

    En 1897, Kurt Hensel a introduit une nouvelle classe de nombre, les nombres "p-adiques", qui sont désormais des acteurs majeurs en théorie des nombres. On expliquera comment les écrire, calculer avec, et quelques applications.

    Date: Jeudi 23 novembre 2017

    Inscription

    Les inscriptions en ligne sont ouvertes jusqu'au dimanche 19 novembre 2017.

  • Colloquium de mathématiques de Rennes
    27 nov 2017

    Dans la suite, le colloquium de mathématiques de Rennes reprend le lundi 27 novembre à 16h30 en salle 04-06 du rez-de chaussée du bâtiment 22, sur le Campus de Beaulieu.

    A l'honneur cette fois-ci Irène Waldspurger (CNRS-CEREMADE, Paris Dauphine) qui abordera les "Problèmes de reconstruction de phase". Plus d'information ici

  • École - Masterclass 2017
    19 déc 2017 - 21 déc 2017

    QR-Code

    Angers, du 19 décembre au 21 décembre

    Comité d'organisation : Etienne Mann

    La Masterclass se déroulera à Angers du 19 au 21 décembre. Le matin, il y aura les cours. On aura deux sessions en parallèle.

    • Etienne Mann : Introduction aux champs algebriques.
      On définira les notions de catégories fibrés, topologies de Grothendieck et de champs algébriques. Nous donnerons des exemples simples pour illustrer ces notions. Ces cours sont dédiés aux étudiants en master (ou en doctorat) qui ont suivi au moins un cours d'introduction en géométrie algébrique : variétés algébriques et faisceaux.
    • Loic Chaumont: Application du théorème de Kirchhoff "matrix-tree-theorem"
      Ces cours visent à présenter la relation entre la formule de Kirchhoff qui donne le nombre d'arbres couvrants dans un graphe fini et la loi invariante d'une chaîne de Markov irréductible à espace d'états fini. Nous verrons ensuite quelques applications aux formules de Cayley sur le dénombrement d'arbres sur un ensemble donné de sommets.

    L'organisation payera l'hébergement et le repas de midi. Les autres repas seront à la charge des participants. Pour le transport, on fera le maximum dans la limite de notre budget.

    Date limite 15 november. Nombre de participants 30 maximum.

  • Workshop - Méthodes numériques pour les courbes algébriques
    19 fév 2018 - 23 fév 2018

    QR-Code

    Rennes, du 19 février au 23 février

    Comité d'organisation : Xavier Caruso, David Lubicz, Christophe Ritzenthaler, Marie-Françoise Roy

    Cette conférence sera l'occasion de réunir des chercheurs en géométrie algébrique complexe ou réelle et en mathématiques appliquées (à la physique ou à la cryptographie) pour échanger autour des méthodes numériques et des problèmes ouverts pour les courbes algébriques. Chaque thématique sera introduite par un exposé et suivie par des exposés de recherche. Les thématiques retenues sont les suivantes - Physique théorique/EDP - Calcul avec la jacobienne  - Topologie aléatoire réelle - Complexité du calcul de la topologie des courbes algébriques réelles - Méthodes p-adiques et application à la cryptographie

  • Conférence - Journées mathématiques et entreprises
    12 avr 2018 - 13 avr 2018

    QR-Code

    Vannes, du 12 avril au 13 avril

    Comité d'organisation : Christophe Berthon, Eric Darrigrand, Emmanuel Frénod, Fabrice Mahé, Loïc Chaumont

    Pour répondre aux besoins croissants en moyens de calcul, les entreprises et les laboratoires de recherche développent intensément de nouvelles méthodes numériques, des logiciels et du matériel. L'objectif de ces journées est de permettre aux différents acteurs d'échanger sur les dernières avancées pour améliorer les performances du calcul scientifique. Des exemples d'applications seront présentés dans plusieurs domaines : auto-apprentissage, consommations électriques, télédétection, biologie...
    Ces journées sont organisées par l’agence Lebesgue de mathématiques pour l'innovation dont une des missions est de promouvoir les relations entre les mathématiciens et les scientifiques des entreprises.
    L’Agence est un interlocuteur naturel pour tout acteur du monde industriel confronté à un problème mathématique identifié. Il s’agit d’offrir les meilleures compétences mathématiques disponibles dans les Unités Mixtes de Recherche en Bretagne et Pays de la Loire, en particulier dans le domaine du calcul scientifique.

  • École - Théorie et pratique des éléments finis
    16 avr 2018 - 20 avr 2018

    QR-Code

    Roscoff, du 16 avril au 20 avril

    Comité d'organisation : Martin Costabel, Eric Darrigrand, Monique Dauge, Yvon Lafranche

    Comité scientifique : Monique Dauge (Univ. Rennes 1), Ilaria Perugia (TU Wien)

    Le but de cette école est de combiner des cours sur des aspects théoriques des éléments finis avec leur pratique via une bibliothèque C++ dédiée et open source. Trois activités seront combinées:

    1) Trois cours principaux (de l'ordre de 5h chacun) donnés par

    Ricardo Nochetto, University of Maryland, USA
    Adaptive Finite Element Methods: Convergence and Optimality

    Paul Houston, University of Nottingham, UK
    Discontinuous Galerkin Finite Element Methods on Polytopic Meshes

    Ralf Hiptmair, ETH Zürich, Suisse
    Boundary Element Methods: Design, Analysis, and Implementation

    2) Une initiation à la bibliothèque éléments finis XLiFE++ par Eric Lunéville, POEMS team, ENSTA ParisTech, suivie de plusieurs séances de travaux pratiques sur ordinateur.

    3) Quelques mini-cours sur différententes problématiques de calcul (valeurs propres, equations intégrales, méthodes rapides, singularités) donnés par les membres du comité d'organisation.

Conférence - Dynamique en mesure infinie

Brest, du 6 juin au 9 juin

Comité d'organisation : Yves Coudène, François Maucourant, Françoise Pène, Barbara Schapira, Samuel Tapie, Annick Nicolle

Comité scientifique : Jon Aaronson, Jean-Pierre Conze, Gilles Courtois, Domokos Szasz

Cette conférence est centrée sur l’étude des systèmes dynamiques qui préservent une mesure naturelle dont la masse totale est infinie. Ces systèmes peuvent être de nature géométrique, provenir des sciences naturelles ou avoir une origine probabiliste. Lorsque la mesure invariante n’est plus finie, la récurrence n’est plus garantie, le mélange ne subsiste plus sous sa forme habituelle et de nouvelles propriétés asymptotiques (par exemple l’ergodicité rationnelle) se manifestent. Ceci conduit à des comportements pour les systèmes à la fois plus divers et plus subtils qu’en mesure finie.

Cette conférence a pour but de réunir des experts du sujet au plan international ainsi que de permettre un accès aux jeunes chercheurs aux nombreux travaux en cours sur ces thématiques.

Voir aussi ici here

EXPOSES

Jon Aaronson (Tel Aviv Univ.),

Sara Brofferio (Univ. Paris Sud),

Mickael Bromberg (Univ. Bristol)

Jon Chaika (Univ. Utah),

Françoise Dal'bo (Univ. Rennes 1),

Dmitry Dolgopyat (Univ. Maryland),

Rhiannon Dougall (Univ. Warwick),

Olivier Glorieux (Luxembourg),

Sebastien Gouëzel (Univ. Nantes),

Alba Malaga Sabogal (Univ. Paris 8),

Emmanuel Roy (Univ. Paris 13),

Manuel Stadlbauer (Univ. Federal Rio de Janeiro),

Dalia Terhesiu (Univ. Vienna),

Damien Thomine (Univ. Paris Sud),

Roland Zweimüller (Univ. Vienna).

Titres et résumés

Jon Aaronson (Tel Aviv Univ.) Rational ergodicity properties and distributional limits of infinite ergodic transformations.

In infinite ergodic theory, various weak and distributional limits replace the absolutely normalized pointwise ergodic theorem. We’ll review the subject and then see that every random variable on the positive reals occurs as the distributional limit of some infinite ergodic transformation. As a corollary, we obtain a complete classification of the possible ”A-rational ergodicity properties” for an infinite ergodic transformation.

The main construction follows by ”inversion” from a cutting and stacking construction showing that every random variable on the positive reals occurs as the distributional limit of the partial sums some positive, ergodic stationary process normalized by a 1-regularly varying normalizing sequence (indeed, here the process can be chosen over any EPPT).

Joint work with Benjamin Weiss. See arXiv:1604.03218

Sara Brofferio (Univ. Paris Sud), On unbounded invariant measures of stochastic dynamical systems

We consider stochastic dynamical systems Xn = Yn(Xn−1), where Yn are i.i.d. random continuous transformations of R. We assume that Yn(x) behave asymptotically like Anx, for some random positive number An. The main example is the stochastic affine recursion Xn = AnXn−1+Bn, but this class includes other interesting processes such as reflecting random walks or branching process. Our aim is to describe invariant Radon measures of the process {Xn} in the critical case, when ElogA = 0. Under optimal assumptions, we prove that those measures behave at infinity like dx/x. In the proof we strongly use some properties of random walks on the affine group. The talk will be based on a joint paper with Dariusz Buraczewski.

Jon Chaika (Univ. Utah), Ergodicity of typical skew products over some interval exchange transformations

Let T be a linear recurrent interval exchange transformation. This is ameasure zero, but full Hausdorff dimension set of interval exchange transformations that are analogous to badly approximable rotations. We show that an R valued skew product over such an IET by an integral 0 function that is a linear combination of characteristic functions of intervals is typically ergodic. Relevant terms will be defined. This is joint work with Donald Robertson.

Françoise Dal’bo (Univ. Rennes 1), An example of a nonuniform lattice with infinite Bowen-Margulis measure

Joint work with M.Peign´e, J-C Picaud,A.Sambusetti. I will explain how to construct a noncompact negatively curved Riemannian surface with finite volume admitting an infinite Bowen-Margulis measure.

Dmitry Dolgopyat (Univ. Maryland) On Local Limit Theorems for hyperbolic flows

I describe an approach to proving local limit theorems and related for flows based on (multidimensional) local limit theorem for associated Poincare map. Both finite and infinite measure case will be discussed. Based on a joint work with Peter Nandori.

Rhiannon Dougall (Univ. Warwick) Growth of closed geodesics for infinite covers

We are interested in the dynamics of the geodesic flow for infinite volume manifolds M which arise as a regular cover of a fixed compact (or convex cocompact) negatively curved manifold M0. Writing hM for the exponential growth rate of closed geodesics in M, we have that hM ≤ h0, where h0 is the topological entropy of the geodesic flow for M0. We answer the question of when there is a uniform gap hM < h0 in M in terms of the permutation representations given by the covering M of M0. The proof uses the symbolic dynamics for the flow, and so we formulate the analogous statements for countable state shifts obtained as group extensions of a finite state shift.

Olivier Glorieux (IMPA) Hausdorff dimension and critical exponent of Quasi-Fuchsian Anti-de Sitter manifolds

The aim of my talk will be to explain how classical invariants and theorems for groups acting on the hyperbolic space, can be extended to the Anti-de Sitter (AdS) setting. We will recall the notion of critical exponent and Hausdorff dimension for discrete action on the hyperbolic space and explain how we can define similar notions for a certain type of groups acting on AdS manifolds. We will finally explain how to get a rigid bound for these invariants in dimension 3 which is a result equivalent a famous result obtained by R. Bowen in ’79 . This is a joint work with D. Monclair.

Sébastien Gouëzel Quantitative Pesin theory for subshifts of finite type

In non-uniformly hyperbolic dynamics, Pesin sets are measurable sets where the dynamics is very well understood. However, their definition makes these sets hard to control in a quantitative way, even when the underlying dynamics is hyperbolic. We will explain why such a control is useful, and what kind of bounds we can obtain. Joint work with L. Stoyanov.

Alba Málaga Sabogal Generic Wind-Tree Dynamics

The Wind-Tree is an example of a dynamical system that has a very simple description, while having a very rich dynamics. It’s a particular case of a billiard: a particle (the wind) goes straight forward as long as it does not meet any obstacle and it bounces elastically at each obstacle met. There is an infinite number of square obstacles which are distributed irregularly all over the plane. The dynamics will strongly depend on the distribution of the obstacles. The different configurations live in a Baire space - we can thus ask what happens for a generic configuration (i.e. a configuration in a G δ -dense set). We found that generic Wind Tree dynamics is actually nice: minimal, ergodic and of infinite ergodic index in almost every direction. This is joint work with Serge Troubetzkoy.

Emmanuel Roy (Univ. Paris 13) Ergodic splittings of Poisson processes

If N denotes a Poisson process, a splitting of N is formed by two point processes N1 and N2 such that N = N1 +N2. If N1 and N2 are independent Poisson processes then the splitting is said to be Poisson and such a splitting is always available (We allow the possibility to enlarge the ambient probability space). In general, a splitting is not Poisson but the situation changes if we require that the distributions of the point processes are invariant by a common underlying map that acts at the level of each point of the processes. We will prove that if this map has infinite ergodic index, then a splitting is necessarily Poisson if the environment is ergodic.

This is a work in progress, with Elise Janvresse and Thierry de la Rue.

Manuel Stadlbauer Graph extensions of Gibbs-Markov maps and amenability

The aim of the talk is to relate a general notion of amenability of graphs with the probability of return of a random walk with stationary increments. That is, for a Markov map T : X → X with embedded Gibbs-Markov structure (i.e. T is a tower over a Gibbs-Markov map with full branches) and κ a map from X to the automorphisms of the graph, we relate the decay of μ ({x :κ(T n(x))⋅⋅⋅κ (T(x)) ∘κ(x)(o)= o}) with the amenability of the graph. It turns out that on the level of the embedded Gibbs-Markov structure, amenability is equivalent to spectral radius equal to 1 of the transfer operator of the graph extension. In particular, this generalizes results by Kesten, Day and Derriennic and Guivarc’h for random walks with independent increments. With respect to T , the relation is more intricate and requires additional assumptions. These results have canonical application to the geodesic flow on H∕G, where G is a subgroup of a finitely generated Fuchsian group.

This is joint work with Johannes Jaerisch (Shimane, Japan) and Elaine Rocha (Salvador, Brazil).

Dalia Terhesiu, Exploiting semistable laws for i.id. random variables

We recall that semistable laws is a class of infinitely divisible laws, which complements the more well known stable laws. I will recall some main, previously established, results on necessary and sufficient conditions for the existence of semistable laws for i.id. random variables. I will report on work in progress with Peter Kevei which aims toward a complete understanding of a limit law for null recurrent renewal chains, assuming that the involved return function is in the domain of a semistable law (as such, no strict regular variation is required). Some analogies with the Darling Kac law will be discussed. If time remains, I will present some results of work in progress with Douglas Coates on semistable laws for interval intermittent maps.

Damien Thomine Induction invariance, harmonic functions and applications

Given a random walk on Zd, one may be interested in a large variety of questions on its statistical porperties (such as ”What is the probability of being at a given site at a given time?”). Here, I shall discuss questions such as:

  • Starting from 0, what is the probability of hitting site p before going back to 0?

  • Starting from 0, what is the probability of hitting site p before site q?

In the setting of random walks, the answer to these questions is well known, and involves the induction invariance of the solutions of the Poisson equation.

In the setting of Zd extensions of dynamical systems, however we lose the Markov property, and thus we cannot use these tools. However, I’ll show that these can be partially replaced by a use of Green-Kubo’s formula, which still satisfies some induction invariance in this more general setting. This gives us answers for dynamical systems such as the geodesic flow on periodic hyperbolic surfaces, or (in part) Lorentz’ gases.

Joint work with F. Pène (University of Brest).

Roland Zweimüller Return- and hitting-time distributions of small sets.

I will present some work on the asymptotics of return- and hitting-time distributions of small sets in certain infinite measure preserving systems, as the measure of these sets decreases to zero (“rare events”). My focus will be on fairly nice concrete systems and an abstract setup accommodating them. This includes joint work with F. Pene, B. Saussol, and S. Rechberger.

Partenaires

Irmar LMJL ENS Rennes LMBA LAREMA

Tutelles

ANR CNRS Rennes 1 Rennes 2 Nantes INSA Rennes INRIA ENSRennes UBO UBS Angers UBL